Archives de la catégorie ‘Uncategorized’

Bonne année 2009!!

décembre 23, 2008

Je te souhaite une bonne et heureuse année 2009 :)

//fr.toprural.com/">Toprural</a>

Carte de voeux 2009 de Toprural

La vignette nous vient d’Argentine de la main de Bernardo Erlich. Tu peux également voir les autres dessins de Erlich pour Toprural sur le blog de Toprural.

Note culturelle: Toprural n’est d’aucune religion nous préférons souhaiter une bonne année plutôt que un joyeux Noël. Nous te souhaitons également de joyeuses fêtes ;)

Toprural cesse d’investir en Adwords

novembre 26, 2008

En 2005, nous avons démarré Toprural en France. Afin d’accélérer notre croissance sur ce nouveau marché, nous avons accompagné ce lancement d’une ambicieuse campagne de publicité sur les moteurs de recherche. Après quelques mois d’essai avec Google Adwords, Overture (devenu entretemps Yahoo Search Marketing) et Miva, nous nous sommes décidés pour le premier, et avons concentré notre campagne publicitaire sur Adwords, qui nous donnait les meilleurs retours.

De fin 2005 à juillet 2008, nous avons investi jusqu’à 200.000€ par an pour promouvoir Toprural sur les moteurs de recherches en français. Cet budget a représenté jusqu’à 5% de notre chiffre d’affaires total et 100% de notre chiffre d’affaires sur la France.

Nous avons mis en place un suivi des visites émanant de la publicité, en nous basant sur le nombre de mails qui en découlaient. Nous nous sommes aperçus que le taux de conversion de ces visites achetées en prise de contact avec les propriétaires de logements ruraux était très bas, et avons estimé notre retour sur investissement à 50% : chaque euro investi dans la publicité sur Google nous rapporte 0,5€. En d’autres termes, nous sommes perdants : pour 1€ investi nous perdons 50 centimes.

Google a créé un marché tellement efficace que les prix s’alignent sur les annonceurs qui sont disposés à investir le plus (même si ce doit être à perte). Les marges des annonceurs se réduisent et les marges de Google augmentent.

Nous nous sommes aussi aperçus que ces visites achetées non seulement étaient de mauvaise qualité (elles génèrent peu de mails) mais qu’en plus les internautes venus par le biais de Adwords sont un public peu fidèle. Les visiteurs qui proviennent de la publicité sur les moteurs de recherches sont des visiteurs "vendus" à la publicité. Ils viennent chez nous aujourd’hui, grâce à l’annonce, mais iront chez un autre demain, grâce à une autre annonce. Nous avons beaucoup investi pendant 3 ans dans Adwords et nous n’avons pas constaté que ces visites achetées se convertissaient en visites naturelles vers Toprural à long terme.

C’est pourquoi, depuis cet été, nous réduisons progressivement notre budget Adwords : nous diminuons notre budget SEM (Search Engine Marketing) de 3.000€ tous les mois, pour passer de 18.000€ en juillet 2008 à 3.000€ en décembre et le maintenir entre 0 et 3.000€ (à voir) par la suite.

Investissement Toprural France en Adwords 2008

Investissement Toprural France en Adwords 2008

Le problème que pose cette sortie c’est qu’il est très difficile d’arrêter une campagne active. Les annonceurs de Toprural (les logements ruraux référencés sur notre site) se sont habitués à voir nos annonces publicitaires en première page des recherches sur Google en France. Ils ne souhaitent surtout pas que cela change et insistent pour que nous continuions d’investir dans la publicité. Il nous faut aussi compenser les visites achetées par des visites naturelles, issues de positionnement naturel sur Google et de la fidélisation des utilisateurs. La publicité sur Adwords provoque une dépendance : il est très facile de commencer mais très difficile d’en sortir.

Pour compenser, nous avons décidé d’investir à fond dans le contenu. En ce moment, nous référençons tous les mois près de 2.000 nouveaux logements en France (nous avons déjà plus de 19.000 logements ruraux en France) à qui nous permettons de publier un nombre illimité de photos et de vidéos. Afin d’améliorer constamment l’information publiée sur chaque fiche de logement, nous incitons les propriétaires à ajouter des vidéos et nous organisons des concours pour inciter les voyageurs à publier leurs opinions et leurs photos.

Dans les autres projets dont je suis actionnaire, je recommande de réduire autant que possible la dépendance aux campagnes de publicité et de concentrer au maximum les efforts sur la qualité du service fourni et des contenus. La publicité est un très bon moyen de générer rapidement beaucoup de trafic (à condition d’avoir un bon budget) mais elle ne contribue pas à développer une position de leadership à long terme.

Que va faire Homeaway de 250 millions de dollars

novembre 12, 2008

Homeaway a annoncé hier une nouvelle levée de fond de 250 millions de dollars.

Pour la deuxième fois en 3 ans, Homeaway.com, groupement de sites de locations de vacances (concurrent de Rentalia.com dont je suis co-fondateur), réalise la plus grande augmentation de capital du secteur du web depuis l’explosion de la bulle Internet en 2000. L’investissement a été réalisé sur la base d’une estimation de la valeur de la société de 1,15 milliards de dollars, soit 7 11 fois son chiffre d’affaires (150 100 millions de Dollars) et 20 fois son EBITDA qui atteindrait 50 millions de dollars (actualisation).

homeaway

Les précédents apports de capitaux de Homeaway totalisaient déjà plus de 200 millions de dollars, une somme qui avait permis à Homeaway de financer l’acquisition des 5 principaux portails américains de locations de vacances (vrbo.com, vacationrentals.com, cyberrentals.com, a1vacations.com et greatrentals.com), des nº 1 et 2 au Royaume-Uni (holiday-rentals.co.uk et ownersdirect.co.uk), du nº 1 en Allemagne (fewo-direkt.com) et du nº1 en France (abritel.fr). Tous ces sites étaient des entreprises qui facturaient déjà entre 1 et 15 millions de dollars annuels au moment d’être rachetées par Homeaway.

Que feront-ils maintenant des 250 millions obtenus ?

Il ne reste plus beaucoup de concurrents à racheter sur le marché de la location de vacances et avec un EBITDA positif de 50 M$, Homeaway peut financer ses activités actuelles sans recourir à de nouveaux financements. Alors qu’en feront-ils ? Ils vont probablement continuer à acquérir d’autres sociétés bien qu’il ne reste plus beaucoup de poids lourds dans le secteur (à part Homelidays.com en France). Il sera intéressant de suivre les acquisitions qu’Homeaway annonce ou dans quelles nouvelles activités le groupe se lance dans les semaines qui viennent.

Autres articles sur le sujet:

Portails espagnols en Italie

novembre 4, 2008

Depuis hier Rentalia offre aussi des locations de vacances en Italie. Rentalia rejoint ainsi la longue liste de portails espagnols qui se sont lancés sur le marché italien :

Depuis Utilisateurs uniques / jour
(Google Trends)
eDreams.it 2000 > 80.000
Infojobs.it 2004 > 50.000
eMagister.it 2006 > 20.000
Idealista.it 2007 > 5.000
Toprural.com Italie 2007 1.000*
Atrapalo.it 2008 2.000
Softonic.it 2008 > 10.000
Rentalia.com Italie 2008 -
* Données non-disponibles sur Google Trends. Source: Google Analytics

Carte des pays où Rentalia offre des locations de vacances

Carte des pays où Rentalia offre des maisons de vacances


En revanche il me semble qu’il y a relativement peu de sites webs italiens à succès (il y en a mais je trouve qu’il y en a peu en comparaison avec d’autres pays européens). Il y a de nombreux sites web italiens avec une petite équipe, mais peu de projets importants en terme d’investissements ou en nombre de personnes impliquées. Cela fait de l’Italie un marché très attrayant pour des sociétés étrangères : il s’agit d’un grand marché avec peu de concurrents locaux forts.

Pourquoi y a-t’il peu de sites italiens importants? D’après ce que certaines personnes m’ont dit, c’est sans doute parce que en Italie pour licencier un employé (lien en espagnol) vous devez négocier un accord avec celui-ci (il n’existe pas de licenciement non-justifié sans accord entre les parties) et lui payer une indemnisation de 2 ans de salaire… Avec ce genre de règles ce ne serait pas étonnant que peu d’entrepreneurs se lancent dans l’aventure de recruter une grande équipe.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.