Archive for the ‘Création entreprise’ Category

Créer son entreprise: le revers de la médaille

novembre 10, 2008

Suite à mon article « Créer son entreprise sans expérience« , certains ont souligné que se lancer dans cette aventure pouvait aussi comporter des moments difficiles et des sacrifices. Bien sûr, ils ont raison de rappeler que tout n’est pas toujours rose.

Photo de tetenica sur Flickr

Quand nous avons lancé Toprural, j’ai vécu pendant deux ans avec un salaire mensuel de 500€ et mon bureau était ma maison. Nous avons commencé à 2 dans une petite pièce de 8m². Après quelques mois, nous étions 3 et nous avons annexé la salle à manger. Deux ans plus tard, nous étions 6 à la maison et au moment où nous étions sur le point d’installer un poste de travail dans le salon, nous avons dit stop ! Et nous nous sommes décidés à louer un vrai bureau.

Être fauché: malgré mon salaire assez élevé dans mon ancien job, je n’avais que peu de besoins matériels. Nous nous sommes contentés d’une Lancia Y10 vieille de 8 ans, d’un appartement en location, nous mangions du poulet un jour sur deux, en alternance avec les spaghettis, et nous allions au camping à côté de l’hôtel où logeaient nos amis (bon d’accord, ça n’est arrivé qu’une fois).

Penser au projet 24h sur 24 : quand on se lance dans un projet d’entreprise, et encore plus quand on a son bureau à la maison, on pense à son projet tout le temps. Pour moi, un jour normal commençait par la première cigarette (j’ai arrêté depuis), devant l’ordinateur pour consulter mes statistiques de visites de la veille (sur un Nedstat gratuit), un œil sur les nouvelles (les inscriptions, les mails, etc.), et seulement après ce rituel, une douche rapide avant que n’arrivent les premiers au bureau. Pendant la journée, le travail monopolisait mes pensées, à tel point que je me rendais parfois compte, quand j’étais en famille, que je n’écoutais pas ce qu’on me disait. La nuit c’était pareil, je continuais à y penser et même à en rêver.

Une vie peu saine : Début 2001, un an après avoir commencé, j’avais arrêté de faire du sport, je fumais comme un chinois en faillite, j’avais grossi de 5 kilos (je ne m’en suis jamais débarrassés) et je prenais de la valériane pour pouvoir dormir.

C’était le revers de la médaille, en ce qui me concerne. Je pense que créer son entreprise est toujours difficile et affecte forcément la vie personnelle.

Si je devais résumer, pour un ami qui veut monter sa boîte, je lui dirais :

  • Mieux vaut savoir te contenter de peu et ne pas être trop attaché au luxe ou au salaire que tu as pu avoir avant
  • Assure-toi avant de te lancer d’avoir le soutien de ton partenaire et de ta famille, sous peine de rater ton projet ou ton couple
  • Fais du sport ! Ton entreprise est une course de fond : si tu ne peux pas te libérer deux heures par semaine, c’est mal parti
  • Arme-toi de patience : les premières années sont difficiles
  • Si malgré ces mises en garde tu es toujours motivé, c’est que tu es mordu ! Et dans ce cas, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire que foncer.
Publicités

Créer son entreprise sans expérience

novembre 1, 2008

En décembre 1999, je travaillais à Bruxelles pour The Boston Consulting Group (société de conseil en management stratégique) et Marta et moi avions décidé de déménager à Madrid et de monter un portail de tourisme rural.

Je me souviens d’une conversation que j’avais eue à l’époque avec mon manager, Yvan Jansen, qui me disait que se lancer dans autant de changements en même temps était une décision risquée : je ne connaissais rien au tourisme, ni à Internet, ni au monde rural (je n’avais effectué qu’un seul séjour dans un gîte rural en Belgique) et n’avais jamais travaillé en Espagne… Yvan avait raison, cela faisait beaucoup de changements d’un coup et peu d’atouts pour réussir cette entreprise en terrain totalement inconnu. Qu’à cela ne tienne : nous nous sommes lancés et, âgés d’à peine 25 ans, nous avons monté Toprural.

Nous ignorions tout de ce qu’il fallait savoir, mais nous étions conscients de nos lacunes et aucune n’était insurmontable. Nous nous sommes donc installés à Madrid en mars 2000 et avons débuté notre projet.

Designing Web Usability, Jakob Nielsen Nous n’avions pas d’expérience en webdesign? Nous avons acheté le livre “Designing Web Usability” de Jacob Nielsen et l’avons suivi à la lettre, autant que possible, pour imaginer le design du portail (on pourrait croire que je plaisante mais c’est vraiment comme ça que ça s’est passé !).

Nous n’avions pas d’expérience dans le domaine du Web? Nous nous sommes associés avec Juan Andrés Alvarez Valenzuela, un super-programmeur-visionnaire du Net qui avait quelques années d’expérience dans le développement web.

Nous n’avions pas d’expérience en tourisme rural ? Nous avons acheté tous les guides qui existaient sur le sujet et avons contacté les auteurs du meilleur ouvrage (l’annuaire du tourisme rural). Le projet leur a plu, ils nous ont apporté beaucoup d’idées et nous avons fini par nous associer.

Nous n’avions jamais monté d’entreprise ? La première pierre fut posée en décidant que je me dédierais au projet à temps plein et que nous y investirions nos économies (auxquelles s’ajoutaient les sommes mises par quelques membres de nos familles et amis, soit près de 100.000 € au total).

J’étais persuadé qu’avec un peu (voire beaucoup) de volonté et de chance, il n’y avait pas de secteur où nous ne pourrions nous faire une place, à condition de nous investir à 100% et de bien faire les choses. Rétrospectivement, je me dis que c’était pas gagné d’avance mais qu’il fallait le tenter.

Au pire, nous aurions perdu nos économies, l’investissement de personnes qui savaient qu’elles pouvaient le perdre (ce n’était pas un emprunt que nous aurions du rembourser en cas d’échec) et quelques années de travail, qui, dans tous les cas, auraient toujours constitué une expérience bonne à prendre, même si notre projet n’aboutissait pas.

Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter et je recommande à tous ceux qui sont tentés par l’aventure de se jeter à l’eau. En fin de compte, je pense que le plus important est de tenter le coup, et de s’associer à des personnes qui te complètent.

Article également publié en espagnol